DES Médecine Interne

médecine interne

Interne référent

Lucie Carneiro-Esteves – lucie.carneiro-esteves@laposte.net

Coordonnateur de la spécialité

  • Local : Pr Pascal CATHEBRAS
  • Interrégional : Pr Laurence BOUILLET (Grenoble)

Chef de pôle

Pr Régis GONTHIER (Gériatrie)

Dr Thomas CELARIER

PUPHs

Pr Pascal CATHEBRAS

PHs :

  • Dr Serge CHARMION
  • Dr Jean-Baptiste GAULTIER,
  • Dr Héloise MUNOZ-PONS
  • Dr Isabelle GUICHARD

Maquette du DES

  • Nouveau régime :
    • Phase socle : ,
      • 1 stage en maladies infectieuses et tropicales
      • 1 stage en médecine interne et immunologie clinique
    • Approfondissement :
      • 1 stage en médecine intensive et réanimation
      • 1 stage en médecine interne et immunologie clinique
      • 4 stages libres
    • Consolidation : 1 stage d’un an ou 2 stages d’un semestre
  • Ancien régime :
    • 3 semestres en Médecine Interne (habituellement 1 en inter-CHU, non obligatoire)
    • 1 semestre en Gériatrie
    • 1 semestre en Réanimation médicale/Médecine d’urgence
    • 5 semestres dans des services agréés pour un autre DES

Enseignement, validation du DES

  • Nouveau régime :
    • Cours en alternance avec Clermont-Ferrand, Saint Etienne, Lyon et Grenoble une fois toutes les 6 semaines environ, avec 4 cours d’infectiologie, 4 de médecine interne et 1 d’allergologie.
    • Cours sur le site SIDES, avec QCM à valider par année d’internat
    • Congrès à Annecy avec les internistes de la région + Dijon, Besançon, Strasbourg, Nancy
    • A priori plus de mémoire, mais thèse toujours d’actualité !
  • Ancien régime :

    • En commun avec les internistes de la région Rhône-Alpes-Auvergne
    • Cours de DES (réservés aux internes) à Lyon, une fois tous les 2 mois (cours magistraux, réflexion autour d’un cas, bibliographie et présentation par les internes)
    • Séminaire d’un jour (pour les internes et les médecins) à Lyon, une fois tous les 2 mois en alternance avec les cours de DES (cours magistraux et cas cliniques)
    • Séminaire de 2 jours à Annecy (pour les internes de la région + Dijon + Besançon + Strasbourg + Nancy), une fois par an en Janvier (cours magistraux, présentation et réflexion diagnostique autour de cas, bibliographie)
    • Cours nationaux de DES, 2 fois par an, à Paris (cours magistraux)
    • Mémoire de DES à présenter en Octobre de la 5ème année d’internat, à Lyon

Spécificités stéphanoise de la spécialité

  • Grande diversité des pathologies rencontrées (post-urgence, maladies auto-immunes, troubles somatoformes, polypathologie, maladies métaboliques…)
  • Rotation entre les différents secteurs d’hospitalisation (conventionnel, semaine, jour)
  • Activité d’Hématologie non-maligne (thrombopénie immunologique, drépanocytose …)

Terrains de stage

  • CHU : Service de Médecine Interne du Pr Cathébras – Hôpital Nord
  • Périphs : Service de médecine interne/rhumatologie du Dr BOUCHOU, à l’hôpital de St Chamond, accessible aux internes en phase socle et approfondissement.

Organisation des Gardes

  • Aux Urgences et en Gériatrie lors de la 1ère année (1-2/mois)
  • Garde de pavillon (services de Médecine) dès la 2ème année (1-2/mois)

Liste des DESC accessibles à la spécialité

  • Nouveau régime, FST accessibles aux internes de médecine interne :
    • addictologie
    • bio-informatique médicale
    • douleur
    • soins palliatifs
    • expertise médicale et préjudice corporel
    • maladies allergiques
    • nutrition appliquée
    • pharmacologie médicale et thérapeutique
    • thérapie cellulaire et transfusion

Disparition des DESC avec la réforme pour les nouveaux internes.

Pas d’option proposée dans la spécialité.

  • Ancien régime:

Essentiellement Maladies Infectieuses, Médecine Vasculaire, Réanimation Médicale, Gériatrie

Liste des DIU en rapport avec la spécialité

Maladies Systémiques, Infectiologie, Immuno-Hématologie

Débouchés sur Saint Etienne

Un poste pérenne de CCA tous les 2 ans +/- 1 poste supplémentaire potentiellement négociable au cas par cas.

Sinon peu de possibilités au CHU (jeune équipe en place) actuellement, mais plusieurs opportunités dans les nombreux hôpitaux périphériques